Choix, conseil
et transparence

CONSEILS

Découvrez différents articles à propos des solutions d’assurances offertes par notre cabinet de services financiers.

3 meilleurs moments pour souscrire une assurance vie

Pensez-vous vraiment avoir besoin d’une assurance vie ? Si quelqu’un dépend de vous ou que vous avez des charges financières, la réponse est assurément oui. En souscrivant une assurance vie, vous vous assurez que votre famille dispose d’un revenu suffisant pour couvrir ses dépenses si vous décédiez. Si vous n’avez pas de famille qui dépend de vos revenus, vous pourriez également avoir besoin d’assurance vie pour couvrir vos dettes ou votre entreprise.

Tout au long de votre vie, vos besoins en assurance changent. Voici les trois meilleurs moments pour souscrire une assurance vie :

Pour mieux comprendre ce qu’est l’assurance vie, nous vous invitons à consulter notre article 5 choses à savoir sur l’assurance vie.

Dans la vingtaine, en tant que jeune adulte

La plupart des personnes dans la vingtaine terminent leurs études ou travaillent depuis quelques années. C’est souvent la décennie dans laquelle nous contractons nos premières dettes, que ce soient des prêts étudiants, des prêts automobiles ou des paiements hypothécaires. Toutes ces dettes peuvent retomber sur les membres de votre famille si quelque chose vous arrivait. L’assurance vie permet de couvrir ce type de dettes associées à votre style de vie.

Le plus gros avantage de souscrire une assurance vie dans la vingtaine est le coût : puisqu’ils sont jeunes et souvent en santé, les personnes en bas âge profitent des primes d’assurance les plus basses sur le marché. Si vous voulez une assurance pour toute votre vie, souscrire une assurance vie permanente plus tôt dans la vie pourrait vous faire économiser des milliers de dollars pendant la durée de votre police.

Cependant, souscrire une assurance vie quand on est jeune ne signifie pas seulement obtenir des taux plus bas. Vous pouvez également éviter le risque d’être refusé à cause d’un problème de santé qui surviendrait plus tard dans la vie. Plus de la moitié des Canadiens (52 %) âgés de 50 ans et plus vivent avec un problème de santé préexistant, ce qui peut rendre plus difficile l’obtention d’une couverture. Les problèmes de santé préexistants peuvent rendre l’achat d’une police d’assurance plus coûteux, contenir certaines restrictions et exclusions, ou vous empêcher d’y avoir droit.

La bonne nouvelle, c’est qu’une fois que vous êtes couvert, vous l’êtes pour toute la durée prescrite de votre police, quoi qu’il arrive à votre santé. Si vous faites votre demande alors que vous êtes en bonne santé, vous avez alors plus de chances d’obtenir une meilleure couverture ainsi qu’une offre davantage compétitive.

Dans la trentaine ou la quarantaine, alors que vous fondez une famille

Bien des éléments changent durant ces deux décennies. La vie familiale et professionnelle peut progresser et faire augmenter ou changer vos besoins en assurance.

Du point de vue personnel, commencer une vie à deux signifie aussi planifier un avenir financier ensemble. Si votre partenaire dépend de votre revenu ou si vous avez d’autres besoins ou engagements financiers à prendre en compte, comme des prêts étudiants ou hypothécaires, assurez-vous de souscrire à une couverture suffisante pour couvrir ces besoins.

La venue d’un ou de plusieurs enfants au sein de votre famille devrait également entrainer des réflexions sur vos besoins en assurance vie. Cette assurance, conçue pour vous, peut vous aider à couvrir toutes les éventualités auxquelles vous pourriez faire face, de l’épicerie aux frais de scolarité.

De la même façon, l’achat d’une maison entraine des coûts importants. Si vous décédez, l’assurance vie peut vous aider à faire en sorte que votre famille puisse conserver vos biens, apaiser l’insécurité financière et réduire ou même rembourser les dettes liées à votre résidence.

Du point de vue professionnel, si vous avez obtenu une augmentation ou un nouvel emploi, que vous soyez salarié ou à votre compte, assurez-vous de souscrire une couverture suffisante pour correspondre à toute variation de revenu. Il est recommandé de souscrire une couverture correspondant à sept à dix fois votre salaire annuel pour être s’assurer de couvrir les dépenses et les factures quotidiennes de votre ménage.

Vous avez toujours des interrogations entourant l’assurance vie proposée par Matcha Assurance? Nos conseillers en sécurité financière sont disponibles au bout du fil pour répondre à toutes vos questions et vous rassurer. 

Communiquez dès maintenant avec nous
en composant le 1 844 532-3228 ou Prenez rendez-vous.

Dans la cinquantaine ou la soixantaine

Bien que toutes sortes de situations puissent vous pousser à revoir vos besoins en assurance, selon les courtiers de notre cabinet, les personnes qui souscrivent à une assurance vie alors qu’ils sont dans la cinquantaine ou la soixantaine cherchent surtout à laisser un patrimoine ou à couvrir leurs frais funéraires. Sachez qu’il n’est effectivement jamais trop tard pour revoir vos besoins en assurance ou planifier afin d’être toujours protégé adéquatement.

Ainsi, puisque leurs dettes sont en grande partie remboursées et que les enfants ont quitté le nid familial, les besoins sont très différents pour ce segment de la population. Contrairement pour les jeunes adultes et les personnes de 30 ans, l’idée de laisser un héritage à leurs proches est importante, tout comme couvrir les dettes restantes et les derniers frais de vie associés au décès.

Les frais funéraires sont nombreux et peuvent être coûteux. On peut penser à :

  • L’incinération, l’embaumement ou la crémation du corps
  • L’achat d’un cercueil ou d’une urne
  • La cérémonie
  • L’enterrement et l’achat d’un lot au cimetière, dans un mausolée ou un columbarium
  • La réception après les funérailles
  • Le règlement de la succession
  • Les impôts et frais à payer sur certains actifs

Il existe une assurance spécifique pour couvrir les frais de votre décès. Elle permet à votre succession de ne pas utiliser votre héritage pour payer les frais funéraires. Vous pouvez en apprendre davantage sur celle-ci dans notre article 5 faits sur l’assurance frais funéraires.

Cependant, l’assurance vie traditionnelle peut également couvrir vos frais funéraires. Nous vous recommandons de discuter avec un conseiller financier de votre situation pour prendre la décision la plus appropriée pour vous.

Peu importe le moment, choisissez l’assurance vie qui vous convient

Où que vous soyez dans votre parcours de vie, il importe également de bien choisir l’assurance vie qui vous convient. Il est aussi recommandé de revoir ces besoins d’assurance annuellement ou quand des changements majeurs arrivent dans votre vie. Pour ce faire, consultez nos articles pour comprendre les différents types d’assurance vie et pour choisir le bon montant pour votre assurance vie.

Sur le même sujet

Comment formuler une plainte ?

  • En cas d’insatisfaction, contactez d’abord notre directrice des opérations, Mme Sylvie Chartrand: Madame Sylvie Chartrand Directrice des opérations : sylvie.chartrand@matchaassurance.ca Téléphone : 1 844 532-3228
  • Si vous n’êtes pas satisfait de sa réponse, vous pouvez contacter notre responsable des plaintes pour enregistrer une plainte formelle : Monsieur Jean-Patrice Dozois Directeur principal, Affaires juridiques et conformité 1555, rue Girouard Ouest Saint-Hyacinthe (Québec)  J2S 2Z6 Courriel : jean-patrice.dozois@humania.ca Téléphone : 1 800 363-1334 ou de Montréal : 514 485-1334, poste 307 Télécopieur : 1 844 773-4999

Votre plainte doit être faite par écrit. Si vous avez besoin d’aide pour écrire votre plainte, veuillez contacter Madame Marie-Kim Larouche, conseillère juridique, au 1 800 363-1334 poste 479.

Toute plainte faite par écrit à notre responsable des plaintes sera consignée au registre des plaintes de Matcha Assurance, si elle inclut au moins un des éléments suivants :

  • un reproche à l’endroit de Matcha Assurance;
  • l’identification d’un préjudice potentiel ou réel qu’aurait subi ou pourrait subir un assuré;
  • une demande de mesure correctrice.

Un dossier de plainte est ouvert pour chaque plainte. Ce dossier renferme tous les documents pertinents à l’étude de la plainte.