Choix, conseil
et transparence

CONSEILS

Découvrez différents articles à propos des solutions d’assurances offertes par notre cabinet de services financiers.

5 bonnes raisons d’avoir un testament

Au même titre que l’assurance vie, le testament est un outil efficace pour protéger vos proches ; vous n’en bénéficierez pas personnellement, mais vous rendrez la vie plus facile pour vos héritiers.

Bien que 57 % des Canadiens ne possèdent pas de testament selon un sondage de l’Institut Angus Reid, il existe de nombreuses raisons d’en faire un.

1. Choisir ses héritiers

L’objectif du testament est de regrouper, dans un seul document, les directives sur ce que vous désirez que l’on fasse de vos biens personnels et de vos biens fonciers après votre décès. 
 
Il n’est pas obligatoire d’avoir un testament. Si vous n’en avez pas, les lois prévues par la province dans laquelle vous résidez dicteront le partage de votre succession. Selon celles-ci, seule la famille peut en hériter. 
 
La rédaction d’un testament vous permet donc de choisir qui peut hériter de vos biens. Vous pouvez choisir qui vous désirez ; des membres de votre famille, des amis, des organismes de bienfaisance, etc. Vous pouvez également choisir qui vous n’allez pas faire hériter.  
 
En plus de choisir vos héritiers, vous pouvez choisir ce que chacun d’entre eux héritera. De votre maison à votre chat, en passant par vos investissements et vos bijoux, vous pouvez attribuer tous vos biens personnels et fonciers dans votre testament. Sans testament, c’est le liquidateur de succession ou les héritiers qui décideront de l’attribution de vos biens. 

2. Nommer un liquidateur de succession

Le fait de décider qui s’occupera de votre succession est une excellente raison de rédiger un testament. Lorsque vous rédigez un testament, vous avez la possibilité de nommer un liquidateur. Il s’agit de la personne qui aura la charge de régler toutes vos affaires. 
 
Être un liquidateur est un travail important. Les responsabilités peuvent aller de la fermeture des comptes bancaires à la distribution des biens aux héritiers qui auront été déterminés ou non par votre testament. Vous devez donc choisir quelqu’un qui est capable d’exercer ces tâches et en qui vous avez confiance. Si vous ne choisissez pas de liquidateur, ce sont vos héritiers qui joueront ce rôle. Dans le cas où vos héritiers ne s’entendraient pas pour nommer un liquidateur, alors c’est le tribunal qui en désignera un. 
 
Le rôle de liquidateur testamentaire représente beaucoup de travail, il est donc très important de réfléchir à qui dans votre vie est le plus responsable et apte à exercer cette fonction. Le liquidateur testamentaire n’a pas nécessairement besoin d’être un expert en comptabilité, mais il doit être organisé et motivé.  

3. Protéger les membres de votre famille

La loi prévoit un partage des biens différent à votre décès en fonction de votre état civil. En effet, si vous êtes marié, votre partenaire recevra une partie différente de votre succession que si vous êtes conjoint de fait. Afin de décider vous-même de l’héritage à donner à votre partenaire, le testament est l’endroit où noter vos volontés.  
 
Si vous êtes parent, vous pouvez utiliser votre testament pour désigner un tuteur pour vos enfants mineurs. Le parent survivant obtient généralement la garde légale exclusive si l’un des parents décède. Cependant, si les deux parents décèdent, il est important d’avoir mis en place des structures pour que vos enfants soient pris en charge par les personnes que vous avez choisies. 
 
Le tuteur sera responsable de tous les besoins quotidiens de vos enfants, y compris la nourriture, le logement, les soins de santé, l’éducation et les vêtements. Si vous ne désignez pas de tuteur dans votre testament, un tribunal devra en choisir un pour vous. Cela pourrait signifier que quelqu’un que vous n’auriez pas choisi élèvera vos enfants. 
 
C’est également dans votre testament que vous pouvez faire des plans financiers pour vos enfants en leur laissant une fiducie et en dictant les paramètres relatifs au moment où ils pourront recevoir leur héritage. 
 
Lorsque vous rédigez votre testament, n’oubliez pas de parler aux personnes que vous avez choisies comme tuteurs de vos enfants pour vous assurer qu’elles sont prêtes à assumer ce rôle et qu’elles connaissent vos souhaits. 
 
Posséder un animal de compagnie est également une excellente raison de rédiger un testament. Avec un testament, vous pouvez vous assurer que quelqu’un prendra soin de votre animal après votre décès. La loi considère les animaux domestiques comme des biens ; vous ne pouvez donc pas leur léguer de biens par testament. En revanche, vous pouvez désigner un bénéficiaire pour votre animal, en le laissant à un ami de confiance ou à un membre de la famille. Vous pouvez demander à cette personne d’agir en tant que gardien ou tuteur de votre animal, et même lui laisser des fonds pour qu’elle prenne soin de votre animal. 

4. Éviter que la loi se mêle à votre succession

Comme nous l’avons mentionné plus haut, si vous ne faites pas de testament pour attribuer vos biens, le gouvernement provincial a mis en place un processus pour distribuer votre succession.  
 
Voici comment le gouvernement du Québec fonctionne : 

  • Si vous êtes conjoint de fait, célibataire, divorcé ou veuf/veuve
    • Si vous avez des enfants : 100 % de vos biens iront à vos enfants et/ou à vos petits-enfants
    • Si vous n’avez pas d’enfants : 50 % de vos biens iront à vos parents et 50 % à vos frères et sœurs et/ou à vos neveux et nièces
  • Si vous êtes marié
    • Si vous avez des enfants : 1/3 de vos biens iront à votre conjoint et 2/3 à vos enfants et/ou petits-enfants
    • Si vous n’avez pas d’enfants, mais que vos parents sont encore en vie : 2/3 de vos biens iront à votre conjoint et 1/3 à vos parents
    • Si vous n’avez pas d’enfants et pas de parents
      • Si vous avez des frères et sœurs : 2/3 de vos biens iront à votre conjoint et 1/3 à vos frères et sœurs et/ou neveux et nièces
      • Si vous n’avez pas de frères et sœurs : 100 % de vos biens iront à votre conjoint

Vous avez toujours des interrogations entourant l’assurance frais funéraires proposée par Matcha Assurance? Nos conseillers en sécurité financière sont disponibles au bout du fil pour répondre à toutes vos questions et vous rassurer.

Communiquez dès maintenant avec nous
en composant le 1 844 532-3228 ou Prenez rendez-vous.

5. Éviter les chicanes de famille

Même dans les familles les plus unies, le décès d’un membre peut entrainer des conflits. Si vous n’avez pas de testament, votre famille devra deviner quelles étaient vos dernières volontés. Et il y a de fortes chances pour qu’ils ne soient pas tous d’accord. Cette ambiguïté peut créer des frictions, voire des bagarres, qui durent parfois pendant longtemps et même mener à une séparation familiale ou affrontement juridique. La création d’un testament résout le problème en éliminant les conjectures. 

Laisser à votre famille le temps de faire son deuil en prenant le plus de décisions possible de votre vivant afin de leur éviter de le faire. 

Votre testament peut également inclure des instructions concernant vos funérailles. Bien que ces instructions ne soient pas juridiquement contraignantes, elles peuvent donner à vos liquidateurs et à vos proches des indications sur vos souhaits.  

Avec toutes ces raisons en tête, il est maintenant temps de se mettre à la tâche et de prendre des mesures pour rédiger votre testament. Trois formes de testament sont acceptées au Québec :

  • Le testament devant témoins
  • Le testament notarié
  • Le testament olographe 

Visitez le site de Justice Québec pour tous les détails.  

Les coûts pour rédiger un testament sont moins élevés qu’on ne pourrait penser : la rédaction d’un testament olographe ou devant témoins est même gratuite si vous la faites vous-mêmes.  

Si vous désirez avoir un testament notarié, vous devez vous informer auprès du notaire pour connaitre ses coûts. Pour trouver un notaire spécialisé dans la rédaction de testaments, consultez le site web de la Chambre des notaires. Vous pouvez choisir le champ d’expertise dans les filtres de recherche. 

Et tant qu’à aller chez le notaire faire ton testament, c’est un bon moment pour faire rédiger un mandat d’inaptitude — un autre document qui épargnera bien des maux de tête à vos proches ! 

Sur le même sujet

Comment formuler une plainte ?

  • En cas d’insatisfaction, contactez d’abord notre directrice des opérations, Mme Sylvie Chartrand: Madame Sylvie Chartrand Directrice des opérations : sylvie.chartrand@matchaassurance.ca Téléphone : 1 844 532-3228
  • Si vous n’êtes pas satisfait de sa réponse, vous pouvez contacter notre responsable des plaintes pour enregistrer une plainte formelle : Monsieur Jean-Patrice Dozois Directeur principal, Affaires juridiques et conformité 1555, rue Girouard Ouest Saint-Hyacinthe (Québec)  J2S 2Z6 Courriel : jean-patrice.dozois@humania.ca Téléphone : 1 800 363-1334 ou de Montréal : 514 485-1334, poste 307 Télécopieur : 1 844 773-4999

Votre plainte doit être faite par écrit. Si vous avez besoin d’aide pour écrire votre plainte, veuillez contacter Madame Marie-Kim Larouche, conseillère juridique, au 1 800 363-1334 poste 479.

Toute plainte faite par écrit à notre responsable des plaintes sera consignée au registre des plaintes de Matcha Assurance, si elle inclut au moins un des éléments suivants :

  • un reproche à l’endroit de Matcha Assurance;
  • l’identification d’un préjudice potentiel ou réel qu’aurait subi ou pourrait subir un assuré;
  • une demande de mesure correctrice.

Un dossier de plainte est ouvert pour chaque plainte. Ce dossier renferme tous les documents pertinents à l’étude de la plainte.